3 червня 2022, 08:55

Les Russes laveront-ils jamais le sang de leurs mains? Notes de l'est de l'Ukraine. Чи змиють колись росіяни кров зі своїх рук? Записки зі сходу України (французькою)

La Russie attaquant l'Ukraine est comme une sorte de rouleau compresseur, empestant la fumée noire et détruisant tous les signes de civilisation. Elle transforme tout ce que les gens ont créé en ruines calcinées.

Un missile utilisé par l'armée russe pour frapper un quartier résidentiel de la ville ukrainienne de Bakhmoute a détruit un immeuble de plusieurs étages, tuant et blessant des gens. Ce n'était même pas le personnel militaire. Les bombardements des envahisseurs russes-fascistes ont notamment arraché la jambe d'une femme et blessé gravement des enfants de neuf, douze et dix-sept ans. Nous parlons de graves blessures à la tête. Et sous les décombres de la maison détruite par l'armée russe, les sauveteurs ont trouvé les corps d'une femme et d'un enfant de deux ans. S'agit-il d'une remarquable victoire militaire de l'armée russe, de son commandant en chef et des armes russes avec lesquelles Poutine essaie d'effrayer le monde entier?



Et c'est déjà une image familière: l'artillerie et les missiliers russes bombardent encore une nième ville ukrainienne paisible. Dans ce cas, c'est une ville située à l'extrême est du pays. Les Russes tentent de couper cette région de l'Ukraine par des salves de leur artillerie et de leurs missiles de croisière. Couper cette région et la transformer en un "trou noir" comme la région séparatiste de Donetsk et de Lougansk" ou bien l'"annexer" à la Russie, comme l'a déclaré le chef du renseignement extérieur russe Naryshkine lors de la célèbre réunion du Conseil de sécurité russe.

Bakhmoute est une ville accueillante et propre de la région de Donetsk en Ukraine. Elle dispose de tous les services nécessaires à la vie. L'approvisionnement en eau, l'électricité, les égouts, les communications mobiles et l'Internet fonctionnent. Les ordures sont ramassées même pendant les bombardements. Même les routes ressemblent à celles d'Europe, avec un bon revêtement et un bon marquage au sol. Vous savez, nous n'avons pas remarqué comment nous avons rampé hors de l'abîme du passé soviétique. Mais maintenant, la Russie s'approche de cette ville et de tout le pays pour nous repousser dans ce trou.

La Russie qui attaque l'Ukraine, est comme une sorte de rouleau compresseur, empestant la fumée noire et détruisant tous les signes de civilisation. Elle transforme tout ce que les gens ont créé en ruines carbonisées. Elle "broye" des maisons, des autoroutes, des centrales électriques, des théâtres, des écoles, des aéroports en un tas de briques brisées, de verre et de métal. Les défenseurs de l'Ukraine détruisent les uns après les autres ces rouleaux compresseur lancés par Poutine, mais les Russes traînent de plus en plus d'armes de destruction et de mort sur le champ de bataille.

Les Russes laveront-ils jamais le sang de leurs mains?



Les occupants russes ont déjà pratiquement détruit la ville de Popasna, voisine de Bakhmoute. Ils lui ont fait ce qu'ils ont fait aux villes de Soumy, aux quartiers de Kharkiv, aux maisons de Chernihiv, de Mariupol. A Mariupol l'aviation russe a bombardé et détruit une maternité et le théâtre dramatique, dans le sous-sols duquel les gens et beaucoup d'enfants se cachaient des bombes aériennes russes. D'après un scénario similaire à Popasna, les poutinistes ont également tout démoli. L'hôpital local a également été bombardé. Je suis allé dans cet hôpital. Même lorsque des "cadeaux" des troupes russes de l'entité terroriste de la region de Donetsk volaient dans sa cour, cet hôpital fonctionnait. Aux faubourgs de Popasna, les occupants russes ont tiré sur plusieurs véhicules transportant de l'aide humanitaire. Ils ont capturé un chauffeur local qui essayait de faire sortir des gens des bombardements dans son bus.

Vous et moi, nous avons vu des citoyens ukrainiens assassinés à Boutcha, à Irpen et à Gostomel. Le secteur civil détruit par les tirs de l'armée russe, l'infrastructure critique. Nous avons généralement vu beaucoup de choses en ces jours d'invasion à grande échelle. Et depuis longtemps déjà, nous ne cherchons pas d'explication à la brutalité des porteurs du "monde russe". Nous comprenons simplement que c'est sa nature et son essence intérieure. Il est vraiment très difficile pour les gens du XXIe siècle de trouver une explication à ces atrocités.

Mais une question importante demeure: que faire, même pas avec Poutine et son entourage de ministres, de tueurs de médias, de sénateurs de la Douma d'État. Que faire de ce qui est censé être le peuple russe? Avec la totalité des millions de personnes qui ont soutenu activement ou passivement ce massacre. Ceux qui, se trouvant dans l'arrière-pays russe, laissent des messages sous les vidéos Youtube dans lesquelles les occupants se vantent de la destruction de Mariupol, dans le style: "Chers garçons, que Dieu vous bénisse, tuez plus de nazis". Ils reprennent allègrement le développement proposé par le FSB (Service de Sécurité d'Etat) et ne cherchent pas à comprendre que les nazis sont ceux qui sont venus dans un autre pays pour tuer, détruire et voler. Parler de Dieu. Que faire du peuple, dont le chef spirituel est un homme en soutane d'or, toute couverte de broderies et de croix d'or incrustées de pierres précieuses? Et qui, en fait, a béni le meurtre en masse de civils? Qui a béni le tir sur les voitures avec des réfugiés. Qui a béni avec son encensoir les fosses communes dans lesquelles sont enterrés les citoyens d'Ukraine tués par les Russes. Qui a soutenu et encouragé le bombardement de villes pacifiques par des bombes aériennes. Que faut-il faire? Et il ne s'agit pas seulement du patriarche Kirill Goundyaev. Il s'agit du système de valeurs qu'ils appellent "l'orthodoxie russe".

Est-ce que ces russes feront leur chemin de la repentance et quel sera-t-il? Les Russes se laveront-ils jamais le sang de leurs mains? Auront-ils une catharsis après laquelle les zombies disparaîtront, comme le bombardier Su-24 abattu au-dessus de Kharkov ou de Popasna? Y aura-t-il une "illumination", comme cellle qui est arrivée aux Allemands après la mort de Hitler et la démonstration des horreurs de la guerre de son régime? Les Russes reconnaitront-ils comme des criminels de guerre non seulement Poutine lui-même, mais aussi l'ensemble de la classe politique et des propagandistes russes qui incitent au brouillage médiatique du régime de Poutine? Je ne suis pas sûr que cela arrivera. Ils ne se reconnaîtront peut-être jamais comme des meurtriers. Mais la loi de causalité fonctionnera toujours. Et cela signifie la fin de la Russie en tant que pays meurtrier tel qu'il existe aujourd'hui.
(photo: Andriy Dubovyk)

Маленька битва за справедливість на тлі великої війни

Один із перших боїв українців з російськими окупантами відбувся 13 квітня 2014 року. Учасником того бою був легендарний боєць "Альфи" Андрій Дубовик...

Як і рибку з'їсти, і гроші в росії та Європі заробити

Санкції проти росії діють. Не так швидко, як нам би того хотілося, але економічний зашморг на шиї путінського режиму затягується все тугіше. І це визнають в самій росії, намагаючись послабити тиск на свою економіку...

Les Russes laveront-ils jamais le sang de leurs mains? Notes de l'est de l'Ukraine. Чи змиють колись росіяни кров зі своїх рук? Записки зі сходу України (французькою)

La Russie attaquant l'Ukraine est comme une sorte de rouleau compresseur, empestant la fumée noire et détruisant tous les signes de civilisation...

Британець Мартін – Путіну: "Fuck you, Putin!"

З громадянином Великої Британії Мартіним я познайомився у Бахмуті, містечку в Донецькій області України, яке на той момент вже обстрілювали російські війська...

O fim da Rússia. Notícias do leste da Ucrânia (em português)

Um foguete lançado pelo exército russo à área residencial da cidade ucraniana de Bakhmut destruiu um prédio alto, matando e ferindo pessoas...

Майбутнє починається вже тепер. План дій. Частина 1

Всі плани ненадійні, коли іде війна. Але війна – це теж план. Захисту наших міст, військової стратегії, вдалої оборони і успішного наступу. Місце імпровізації на полі бою теж визначне...